Quel gant pour le VTT ?

Pièces de sécurisation et de confort, les gants constituent un des accessoires nécessaires à la pratique du VTT. Que vous soyez un adepte invétéré, ou un débutant dans la pratique du VTT, l’équipement est inévitable. Ce dernier vous permet, à la fois, de se sécuriser et de confectionner du confort durant le pilotage et le parcours.

Pour une randonnée et un cross-country

Pour une randonnée en VTT, que vous soyez en ville ou en campagne, il est plus convenable de porter des gants légers, tout en optant pour un modèle qui possède un revêtement adéquat. Ce gant permet de mieux se protéger, surtout contre les pluies. Il offre également un confort durant le pilotage et le parcours.

Si vous voulez faire un cross-country, allant vers un endroit doté d’un chemin avec des dures ascensions et des fortes descentes, il est conseillé et recommandé de prendre un gant très aéré. Pour cette activité, il faut s’assurer aussi que le gant pour le VTT permet d’évacuer les transpirations, et d’absorber l’humidité. Ce qui évacuera également vos sueurs.

Pour une enduro et une pratique libre

L’enduro est une activité cycliste qui consiste surtout à parcourir une route qui est généralement en descente. Si vous voulez le faire, il faut prendre un gant bien renforcé et plus long. Celui-ci vous protégera s’il y a une chute, à haute vitesse, ou lorsqu’il y a des branches d’arbre sur votre chemin. En effet, il admet une silicone, sur le pouce et l’index, qui optimise les contrôles de vitesse et de freinage, en cas d’allure élevée.

Dans le cas d’une pratique libre, vaux mieux choisir un gant très solide, doté de coques rigides sur ses articulations et sur sa paume. Ce type de gant peut vous aider à résister contre les frottements, en raison des perforations dans son tissu.

Pour un all-mountain

Si vous voulez aller jusqu’au sommet d’une montagne, et descendre le long de celle-ci, prenez un gant long, recouvrant entièrement toute votre main. Assurez-vous que votre gant soit aussi équipé de renforts sur sa paume. Ceux-ci permettront de filtrer les infliges durant le pilotage et le parcours, notamment sur les chemins en montagne. De plus, assurez-vous que le même gant dispose aussi d’une membrane. Cette dernière est chargée d’évacuer vos transpirations et de vous protéger contre les pluies et les vents, même contre ceux qui sont plus imprévisibles. Les gants qui tiennent en compte l’aérodynamisme sont aussi conseillés pour ce type d’activité.

Toutefois, des gants spécifiques pour l’all-mountain sont disponibles sur le marché. Compte tenu des difficultés et des complexités de l’all-mountain, le recours aux conseils des spécialistes et des habitués s’avère nécessaire. Sachez que 10 à 20 % des accidents lors de cette activité sont liés à la non-conformité du gant.

Choisir son modèle de vélo électrique pour femme
Quel matériel utiliser pour le CrossFit ?